EN
Prendre un RDV
audio logo
< Retour au blog

Baroscope du Nocode : 479 millions de dollars levés au 2ème trimestre 2022

A l’issue du deuxième trimestre 2022, voici un nouvel état des lieux du marché du Nocode. Malgré les difficultés récentes de la Tech, le secteur du Nocode se démarque avec 479 millions de dollars récoltés par des start-ups innovantes Nocode entre les mois d’avril et de juin 2022. 

Ce trimestre fait suite à un premier trimestre record de plus de 1,15 milliards de dollars récoltés par divers éditeurs.

 

Zoom sur ce trimestre de levées : les éditeurs Nocode visés par les investisseurs 

Au deuxième trimestre 2022, ce ne sont pas les ‘usual suspects’ du Nocode, des leaders comme Airtable, Bubble.io ou encore Figma qui sont sur le devant de la scène. Des acteurs et outils aux fonctionnalités innovantes ont su capter l’attention de fonds.

🏆Sur le podium :

Coherent : 75 millions 

Storyblok : 47 millions

Appsmith : 41 millions

Ci-dessous, une vue détaillée des acteurs Nocode, cibles d’investissement, mois par mois :

La diversité des fonctionnalités en Nocode est récompensée

Le nombre de levées de fonds au deuxième trimestre 2022 est sensiblement le même que celui du premier trimestre, soit 21 levées de fonds, contre 24 en début d’année. En effet, à défaut d’avoir décroché des sommes astronomiques, la diversité de solutions et fonctionnalités disponibles en Nocode a su attirer des capitaux. Au premier trimestre 2022, des sommes plus conséquentes avaient touché des solutions et outils déjà matures - parmi elles,- 135 $M pour Typeform, outil Nocode de création de formulaires.

Investissements Nocode par régions

Ce second trimestre 2022 ne déroge pas à la règle puisque 13 levées de fonds de start-ups Nocode sur 21 ont été réalisées par des entreprises provenant des Etats-Unis.

On remarque cependant que de nouveaux pays émergent dans la liste des start-ups Nocode visées par les investisseurs tech. C’est le cas de l’Autriche, avec l’acteur Storyblok.
Storyblok a mis au point un CMS “headless” conçu à la fois pour les utilisateurs techniques et les équipes marketing qui facilite la création de contenu, sa gestion et sa diffusion.

La France n’est pas en reste avec un total cumulé de 13,6 millions réunis par ncScale et Novel. À noter que ncScale promet le développement d’un GitHub du Nocode pour aider les développeurs et Makers du monde entier à créer de nouveaux outils innovants et toujours plus accessibles.

Un marché Nocode en pleine maturité

Parmi les start-ups répertoriées, la majorité (81%) a bouclé des Séries A ou B contre seulement sept levées de fonds en phase d’amorçage.

Nouvelles tendances : AI, Nocode et Web3

Les outils IA ont le vent en poupe. Dernièrement, OpenAI a chamboulé le web avec la sortie de la bêta fermée de DALL-E 2. Une intelligence artificielle qui dessine les images qu’on lui demande de faire. Les résultats sont incroyables et laisseraient penser qu’un designer a fait le travail. Après le Nocode, le Nodesigner ?

De leur côté, les investissements dans les startup IA/Nocode continuent leur ascension et multiplient les levées de fonds. C’est notamment le cas des startups Baseten, Accern et Noogata qui ont respectivement réuni 20 millions pour les deux premières et 28 millions pour la dernière.

Baseten, propose une approche originale du Nocode. Il suffit de proposer à son IA de la data ou des éléments de design pour que l’intelligence artificielle construise une interface UI responsive pour sa webapp, son site ou son app en HTML, CSS ou React. Un outil Nocode pensé pour les codeurs ?

Accern est une intelligence artificielle capable d’analyser du langage naturel (NLP) ou des stocks de data afin de prendre des décisions liées aux activités financières. Les cas d’usages sont nombreux. Il est notamment possible de recevoir des alertes en cas de risque de crédit client, des analytiques anti-blanchiment d’argent ou des informations sur les pratiques ESG d’une entreprise.

Enfin, Noogata promet aux entreprises de tirer parti de l’IA et de l'apprentissage automatique (ML) pour permettre des décisions commerciales basées sur les données récupérées automatiquement par l’intelligence artificielle. Ce qui permet par exemple de mesurer l'exposition de ses produits sur la recherche Amazon et d'autres marketplaces ou de repérer et analyser les tendances de recherche des consommateurs. Une IA au service du e-commerce.

Malgré la chute du bitcoin qui, au moment de l’écriture de ces lignes, est tombé sous la barre des 20 000 dollars, les investisseurs croient à l’écosystème du WEB 3. Preuve en est, une start-up sur le marché du Nocode et du WEB 3 a fait son apparition dans le classement.

Novel, une plateforme Nocode qui permet aux détaillants de créer et de distribuer des NFT sur Shopify en même temps que leurs produits physiques.  La plateforme, qui s'appuie sur le protocole Polygon, permet aux utilisateurs de mettre en place de manière transparente leurs offres de NFT et de les rendre disponibles à la vente sans avoir à se soucier des aspects technologiques.


Pour résumer, les levées de fonds en Nocode observées ce trimestre reflètent l’état favorable de ce marché tech : une logique de micro-services en pleine maturité qui séduit de plus en plus de marchés dans le monde.  

Vous souhaitez en savoir plus
sur notre programme ?

Êtes-vous prêt à devenir
Nocode Maker ?

Vous avez une idée de projet ?

< Retour au blog

Baroscope du Nocode : 479 millions de dollars levés au 2ème trimestre 2022

A l’issue du deuxième trimestre 2022, voici un nouvel état des lieux du marché du Nocode. Malgré les difficultés récentes de la Tech, le secteur du Nocode se démarque avec 479 millions de dollars récoltés par des start-ups innovantes Nocode entre les mois d’avril et de juin 2022. 

Ce trimestre fait suite à un premier trimestre record de plus de 1,15 milliards de dollars récoltés par divers éditeurs.

 

Zoom sur ce trimestre de levées : les éditeurs Nocode visés par les investisseurs 

Au deuxième trimestre 2022, ce ne sont pas les ‘usual suspects’ du Nocode, des leaders comme Airtable, Bubble.io ou encore Figma qui sont sur le devant de la scène. Des acteurs et outils aux fonctionnalités innovantes ont su capter l’attention de fonds.

🏆Sur le podium :

Coherent : 75 millions 

Storyblok : 47 millions

Appsmith : 41 millions

Ci-dessous, une vue détaillée des acteurs Nocode, cibles d’investissement, mois par mois :

La diversité des fonctionnalités en Nocode est récompensée

Le nombre de levées de fonds au deuxième trimestre 2022 est sensiblement le même que celui du premier trimestre, soit 21 levées de fonds, contre 24 en début d’année. En effet, à défaut d’avoir décroché des sommes astronomiques, la diversité de solutions et fonctionnalités disponibles en Nocode a su attirer des capitaux. Au premier trimestre 2022, des sommes plus conséquentes avaient touché des solutions et outils déjà matures - parmi elles,- 135 $M pour Typeform, outil Nocode de création de formulaires.

Investissements Nocode par régions

Ce second trimestre 2022 ne déroge pas à la règle puisque 13 levées de fonds de start-ups Nocode sur 21 ont été réalisées par des entreprises provenant des Etats-Unis.

On remarque cependant que de nouveaux pays émergent dans la liste des start-ups Nocode visées par les investisseurs tech. C’est le cas de l’Autriche, avec l’acteur Storyblok.
Storyblok a mis au point un CMS “headless” conçu à la fois pour les utilisateurs techniques et les équipes marketing qui facilite la création de contenu, sa gestion et sa diffusion.

La France n’est pas en reste avec un total cumulé de 13,6 millions réunis par ncScale et Novel. À noter que ncScale promet le développement d’un GitHub du Nocode pour aider les développeurs et Makers du monde entier à créer de nouveaux outils innovants et toujours plus accessibles.

Un marché Nocode en pleine maturité

Parmi les start-ups répertoriées, la majorité (81%) a bouclé des Séries A ou B contre seulement sept levées de fonds en phase d’amorçage.

Nouvelles tendances : AI, Nocode et Web3

Les outils IA ont le vent en poupe. Dernièrement, OpenAI a chamboulé le web avec la sortie de la bêta fermée de DALL-E 2. Une intelligence artificielle qui dessine les images qu’on lui demande de faire. Les résultats sont incroyables et laisseraient penser qu’un designer a fait le travail. Après le Nocode, le Nodesigner ?

De leur côté, les investissements dans les startup IA/Nocode continuent leur ascension et multiplient les levées de fonds. C’est notamment le cas des startups Baseten, Accern et Noogata qui ont respectivement réuni 20 millions pour les deux premières et 28 millions pour la dernière.

Baseten, propose une approche originale du Nocode. Il suffit de proposer à son IA de la data ou des éléments de design pour que l’intelligence artificielle construise une interface UI responsive pour sa webapp, son site ou son app en HTML, CSS ou React. Un outil Nocode pensé pour les codeurs ?

Accern est une intelligence artificielle capable d’analyser du langage naturel (NLP) ou des stocks de data afin de prendre des décisions liées aux activités financières. Les cas d’usages sont nombreux. Il est notamment possible de recevoir des alertes en cas de risque de crédit client, des analytiques anti-blanchiment d’argent ou des informations sur les pratiques ESG d’une entreprise.

Enfin, Noogata promet aux entreprises de tirer parti de l’IA et de l'apprentissage automatique (ML) pour permettre des décisions commerciales basées sur les données récupérées automatiquement par l’intelligence artificielle. Ce qui permet par exemple de mesurer l'exposition de ses produits sur la recherche Amazon et d'autres marketplaces ou de repérer et analyser les tendances de recherche des consommateurs. Une IA au service du e-commerce.

Malgré la chute du bitcoin qui, au moment de l’écriture de ces lignes, est tombé sous la barre des 20 000 dollars, les investisseurs croient à l’écosystème du WEB 3. Preuve en est, une start-up sur le marché du Nocode et du WEB 3 a fait son apparition dans le classement.

Novel, une plateforme Nocode qui permet aux détaillants de créer et de distribuer des NFT sur Shopify en même temps que leurs produits physiques.  La plateforme, qui s'appuie sur le protocole Polygon, permet aux utilisateurs de mettre en place de manière transparente leurs offres de NFT et de les rendre disponibles à la vente sans avoir à se soucier des aspects technologiques.


Pour résumer, les levées de fonds en Nocode observées ce trimestre reflètent l’état favorable de ce marché tech : une logique de micro-services en pleine maturité qui séduit de plus en plus de marchés dans le monde.  

Vous souhaitez en savoir plus
sur notre programme ?