EN
Prendre un RDV
< Retour au blog

Freelance vs CDI : Tendances en 2022

Entre le contrat à durée indéterminée et le statut de travailleur freelance, votre cœur balance ? On vous explique les différences et subtilités pour accompagner votre choix.  

 

Si vous scrollez sur LinkedIn ou que vous évoluez dans le secteur du digital, vous avez surement remarqué que de nombreux professionnels se qualifient de « freelance ».


Mais concrètement, qu’est-ce que cela signifie ? 🧐

Quelles sont les dernières tendances et formes d'emploi ?


Travailler en freelance, en quoi ça consiste ?

L’anglicisme « free-lance » ou « freelance » renvoie à tous les professionnels (parfois appelés, « freelancer ») exerçant de manière indépendante, contrairement à un salarié « classique » qui est engagé auprès d’un employeur unique, à la suite d’un contrat de type CDD ou CDI. 📝

 

A l’instar des professionnels libéraux, ces travailleurs indépendants proposent leurs services à divers « employeurs » , appelés clients, car il s’agit de prestations commerciales et que le client n’a aucun lien de subordination. En effet, seul un contrat de prestation de service les lie. 


Le freelance est donc libre de travailler avec qui il le souhaite, où il le souhaite, de fixer ses prix, de gérer son planning et d’accepter plusieurs projets simultanément. 🚀

 

Et qu’en est-il du CDI ?

A l’inverse, le contrat à durée indéterminée (CDI), défini par le Ministère du Travail comme « la forme normale et générale de la relation de travail », est le type de contrat devant être favorisé par l’employeur. Tout comme le contrat à durée déterminée ou le contrat en alternance, le principe même du CDI est basé sur l’obligation du salarié de fournir un travail à son employeur contre une rémunération, et comprend des droits et avantages. L’employeur a donc un lien de subordination vis-à-vis de l’employé qui lui permet de donner des directives. 👮‍♀️


Le CDI se distingue des autres contrats du fait qu’il ne présente pas de date de fin. Il est encadré par le Code du Travail et répond donc à des normes (congés, SMIC, horaires…). Son contenu et les clauses particulières sont convenus par le salarié et l’employeur au moment de l’embauche et tout est ajustable. 🛠

Freelance vs CDI : quels métiers et quels statuts pour exercer ? 

Tout le monde ne peut pas devenir freelance. Certains métiers sont plus propices que d’autres à être exercé en tant qu’indépendant. Les métiers dits « intellectuels », artistiques, ou liés au conseil sont plus aptes à être déclinés en prestations de services.

 

Ainsi, au regard des classements réalisés par les différentes plateformes en ligne de mise en relation des entreprises avec des freelances, les métiers les plus courants sont ceux liés à la Tech et au digital : développeur web et mobile, webmaster, community manager, graphiste, rédacteur SEO, consultant IT…

Les métiers qui peuvent être exercés en tant qu’indépendant touchent des secteurs d’activité plus variés : gestion de projet, commerce, traduction et correction, comptabilité et finance, photographie et design… 👩‍🎨

 

En ce qui concerne le type de société à créer avant de commencer à exercer, deux choix sont possibles :

  • L’entreprise individuelle (EI)
  • La micro-entreprise (ou auto-entreprise) : d’après les informations de l’URSSAF, « l’auto-entreprise est une entreprise individuelle qui relève du régime fiscal de la micro-entreprise et du régime micro-social pour le paiement des cotisations et contributions sociales. Ce régime simplifié a été créé pour faciliter les démarches de création et de gestion de votre activité, tout en vous permettant de bénéficier d’une protection sociale dédiée et d’autres avantages. » 
  • La société de type EURL ou SASU


Il est impératif de comparer les caractéristiques de ces différents statuts juridiques pour déterminer le plus adapté à sa situation. 


La fiscalité est l’un des paramètres clés de ce choix. 🔑

 

Freelance vs CDI : avantages et inconvénients

Plutôt travailler comme indépendant ou comme salarié au sein d’une entreprise ? Chacune des deux possibilités comporte son lot d’avantages et d’inconvénients. 

Ci-dessous la liste récapitulative (mais non exhaustive) des points positifs et négatifs que nous avons relevés.

  Salariat   Freelance
Avantages
  • Sécurité et stabilité
  • Horaires fixes
  • Travail en équipe
  • Rémunération stable et primes
  • couverture en cas d’arrêt maladie
  • avantages divers (tickets restaurant, prise en charge d’une part des frais de transport, etc.)
  • Indépendance professionnelle
  • Mobilité (digital nomad)
  • Choix des projets
  • Choix des jours de repos et congés 
  • Choix de spécialisation
  • Développement d’une expertise
  • Grande variété de projets
 
 

Inconvénients

  • Manque de flexibilité dans la gestion de son emploi du temps
  • Tâches / missions imposées
  • Salaire indépendant de la charge de travail
  • Lieu de travail imposé
  • Équipe et collaborateurs non choisis
 
  • Recherche et acquisition de clients 
  • Gestion des tâches administratives et comptables
  • Concurrence forte sur certains métiers
  • Irrégularité des revenus
  • Difficulté pour emprunter
  • Pas de cotisations pour la retraite et le chômage
  • Possible isolement ou sentiment de solitude


Freelance vs CDI : quels impacts sur mon CV et aux yeux des recruteurs ?

Nous avons demandé l’avis d’un recruteur, chasseur de têtes pour les grands groupes de la Tech, ce qu’il pensait de ces deux statuts et comment il les évaluait d’un point de vue de parcours de carrière ce qui est le plus recherché. 🕵️‍♀️


D’après lui, une personne avec une expérience professionnelle prolongée dans un même secteur ou un métier précis aurait intérêt à se mettre à son compte pour vendre son expertise et s’entourer d’autres freelance pour des projets de grande envergure.


Selon les profils qu’il recherche pour ses clients, il peut se concentrer sur des profils avec un socle solide en CDI. Selon son expérience, les postes en CDI donnent plus d’opportunités de travailler sur des projets stratégiques alors que les tâches qui sont externalisées, notamment à des travailleurs indépendants, ont moins de valeur ajoutée et viennent décharger les équipes concentrées sur la partie plus stratégique.


Il s’agit donc d’une opposition stratégie vs opérationnel 🥊


Elle peut être contestée selon le contexte dans lequel se développe le projet de freelance, le niveau de séniorité et le type de candidature recherchée. 


Vous l’aurez compris, ce choix doit être mûrement réfléchi et évalué selon différents paramètres : vos envies et motivations, vos objectifs professionnels et personnels, vos exigences salariales, votre personnalité… Il faut également prendre en compte des facteurs externes comme les règles de fiscalité auxquels vous êtes soumis, ou la situation du marché sur lequel vous souhaitez vous lancer. 


💡 Enfin, n’oubliez pas qu’il est généralement assez simple de basculer d’un statut à un autre, et que rien n’est définitif.  


Questions fréquemment posées

C'est quoi le travail en freelance ?

Travailler en freelance consiste à exercer en tant que travailleur indépendant. Le freelance est un prestataire de service qui vend ses prestations à des entreprises clientes.


Comment passer de salarié à freelance ?

Pour passer du statut de salarié au statut freelance, il suffit de créer son entreprise puis facturer ses services à ses clients. Il est possible, à certaines conditions, de cumuler missions en freelance et job en salariat.



A lire sur le même sujet

No items found.