EN
Prendre un RDV
< Retour au blog

Web 3 : définition, pourquoi tout le monde en parle ?



Pour comprendre le web 3, il faut d’abord rappeler les fondamentaux de qu’on appelle le web 1 et le web 2.


Car s’il y a un bien un terme à la mode ces derniers temps, c’est bien le Web 3. Internet a changé, vous ne reconnaissez plus rien et vos médias préférés ont adopté un nouveau langage : Cryptomonnaies, NFT, Metaverse, Axie infinity, The Sandbox… sommes-nous réellement passés à une autre version d’internet ? 🙋♀️


Et que signifie réellement naviguer sur le Web 3 ? Y'a-t'il eu un web 2 et un web 1.0 ? 


Pour répondre à toutes vos questions, voici un petit historique du web et de ses principaux changements, pour finalement arriver à une définition du Web 3, ses enjeux et ses bouleversements. ☄️ 


Web 1 : Quand internet se payait à la minute ⌛️


Fin des années 90, le web est alors constitué d’une suite de collections de liens et de pages d’accueil. Internet ne ressemble en rien à ce qu’on trouve aujourd’hui et les pages sont peu interactives. À part poster et lire des articles, il n’y a pas grand-chose à faire.

C’est le tout début d’internet et beaucoup d’entre nous en France et partout dans le monde, ont reçu leur premier CD-ROM d’AOL leur permettant d’obtenir 30 minutes (ou plus pour les plus chanceux) d’internet gratuit. 💿


Google n’est pas encore le moteur de recherche de référence. Il y a même des publicités à la télévision française qui vantent les mérites de fournisseurs d’accès comme Club internet qui ont aujourd’hui disparu. Et les plus anciens d’entre nous se souviennent encore de Lycos, un moteur de recherche qui s’est lui aussi évaporé de nos esprits avec son fameux slogan « Lycos, va chercher ». Contrairement à aujourd’hui, tout le monde n’avait pas internet et encore moins en illimité


Si l’on devait résumer en quelques mots cette époque, le Web 1 représente les balbutiements de ce que sera internet aujourd’hui et sert surtout à démocratiser de l’information via des annuaires partout dans le monde. 📣


Web 2 : L’ère des réseaux sociaux 😍


Avant tout chose, le web 2, c’est l’avènement des réseaux sociaux. Chaque utilisateur d’internet n’est plus un simple spectateur qui ne fait que consommer de l’information. Il devient acteur et crée du contenu qu’il partage sur les différentes plateformes qui émergent. Du Skyblog du collège à TikTok, en passant par Tumblr ou même le Bon Coin, il devient de plus en plus simple de créer des posts et de partager son point de vue ou ses connaissances. 🤯

Avec de grands acteurs comme Facebook, Twitter et bien sûr Instagram, on considère que le web a été propulsé à un tout autre niveau et les smartphones n’y sont pas pour rien. En ayant un véritable ordinateur dans sa poche, chacun d’entre nous peut à tout moment se connecter sur internet, interagir et partager ce que bon lui semble avec le monde entier. 🌏


Web 3.0 : enfin, la propriété numérique n’est plus duplicable ✂️


Après que les géants de l’IT aient été sous les feux des projecteurs et que la majeure partie de la population ait finalement pris conscience qu' ils utilisent nos données personnelles pour créer des publicités ciblées, le web a pris un nouveau tournant. Après le gigantesque pavé dans la mare lancée par la FTC (Federal Trade Commission) et l’amende record de 5 milliards de dollars assénés à Facebook en 2019, les choses ont commencé à changer. Le grand public s’est intéressé à de nouvelles manières de repenser la propriété privée numérique et aux manières de reprendre le contrôle de leurs données. 📊


C’est ainsi que nous sommes arrivés au web 3. Exit l’utilisation systématique des réseaux sociaux et de leurs apparentes gratuités, de nouvelles plateformes de gouvernance dites « décentralisées » ont vu le jour, à commencer par la gestion de notre monnaie. 

NFT, cryptomonnaie, métavers… dans le web 3, il est possible de frapper monnaie (virtuellement), et de les dépenser pour voter, jouer, ou prendre part à des projets. Par exemple, certains NFT (Non fongible token) permettent de faire partie de clubs privés. C’est le cas des fameux Bored Ape Yacht Club, des images de singes qui se vendent des millions et qui permettent, outre l’aspect spéculatif, de participer à des réunions physiques et digitales d’autres détenteurs de cette collection de NFT. 🐵


“Oui, mais c’est quoi un NFT ?” Vous avez sûrement déjà entendu 1000 fois cette question, mais vous n’y comprendrez toujours rien ? Voici une définition “made in Alegria” qui devrait vous satisfaire.


💡 Définition NFT : Nous venons d’en parler , les Non Fongible Token, signifient plus ou moins que le produit auquel l’NFT est associé est unique et ne peut être remplacé par autre chose. Par exemple, un bitcoin est fongible, car vous pouvez l’échanger contre un autre bitcoin, et vous aurez exactement la même chose. En revanche, une carte à collectionner unique en son genre n'est pas fongible. Si vous l'échanger contre une autre carte, vous aurez quelque chose de complètement différent. Pour en comprendre les bénéfices, il faut revenir aux fondements d’internet. Sur le web, il était impossible de savoir si l’image que vous avez dans votre ordinateur n’est pas un énième copier-coller de la même image trouvée sur un quelconque site internet. 👩💻


💡Définition DeFi


La DeFi ou finance décentralisée repose sur la technologie blockchain. La même que les crypto monnaies utilisent pour fonctionner. Une blockchain est appelée ainsi, car les échanges sont enregistrés dans des blocs. Ces derniers sont vérifiés par d’autres utilisateurs de la blockchain. Une fois que tous ces utilisateurs ont sécurisé et vérifié le bloc, la donnée est enregistrée dans un livre comptable consultable par tous. Quand la vérification d’un bloc est terminée, il est fermé, puis crypté et un nouveau le remplace. Ainsi, il n’est pas possible de modifier un bloc sans que les suivants soient affectés et que l’ensemble des vérificateurs s’en aperçoivent. C’est sur ce principe de sécurité quasi parfaite que la DeFi se repose et c’est ce qui fait que la finance est décentralisée. Puisqu’aucune institution financière ou autorité gouvernementale 


💡Définition Dapp


Une Dapp, ou application décentralisée, est une application logicielle qui fonctionne sur un réseau distribué. Elle n'est pas hébergée sur un serveur centralisé, mais sur un réseau décentralisé de type peer-to-peer. Les Dapp tirent parti de la blockchain et des smart contracts pour réaliser des opérations sans aucun délai, avec une fiabilité de la donnée inégalable, sans aucune institution pour bloquer ou limiter leur fonctionnement et en toute transparence pour les utilisateurs puisque, toutes les informations d’échanges sont consultables, par tous, sur la blockchain.


💡 Définition Crypto Art

Ce terme définit l’usage de la blockchain pour certifier qu’une œuvre numérique est unique et en déterminer un unique détenteur. Une véritable révolution qui permet enfin à l’art numérique de ne plus être dupliqué à l’infinie sans en connaître le créateur et celui qui le détient. À noter que ce sont généralement les images NFT qui sont associées à ce courant, mais l’usage est quasi illimité. Ainsi, une musique ou une vidéo peuvent aussi être associées à un NFT unique.


💡Crypto Gaming

Un jeu vidéo peut devenir une Dapp, puisque c’est un logiciel à part entière. Ces jeux permettent aux joueurs de récolter de la crypto-monnaie en récompense à leur avancement dans le jeu. Le plus célèbre d’entre eux étant Axie Infinity qui a atteint une valorisation plus importante que celle d’Ubisoft. Généralement, il est demandé aux joueurs de réaliser chaque jour une suite d’actions simples afin qu’ils récoltent ladite crypto monnaie. Attention toutefois aux risques que comporte cette nouvelle génération de jeu qui nécessite d’investir parfois d’importantes sommes d’argent pour participer.




La rareté numérique n’existait pas et tout était duplicable à l’infini. Avec les NFT, ce temps est révolu. Car un NFT fait partie de ce qu’on appelle une blockchain. Grossièrement on peut définir une blockchain comme un immense livre des comptes infalsifiable. Pour retracer le parcours et prouver l’unicité d’un NFT, il suffit de consulter la blockchain. Ainsi, un NFT peut être vu comme un certificat numérique qui atteste de la propriété d’un bien numérique par un détenteur. 🖼


Les NFT les plus populaires sont des images avec deux grands usages principaux. Le premier, à but artistique. Le NFT d’art n’apporte rien de particulier à part d’être détenu par une unique personne. Tout comme les tableaux ou les objets d’art physique, leur cotation dépend de l’engouement créé autour des projets et de la réputation des artistes qui les créent. Les deuxièmes servent de « clé » ou de « pass d’accès ». Par exemple, un NFT peut vous donner droit à des visites de musées privées ou des places de concerts chaque année. 🎺


Web 3 : monde physique et métaverse 🚀

Il se peut que l’actualité du métaverse vous ait envahis et que vous ayez l’impression que les médias IT ne parlent que de ça. Et vous n’avez pas complètement tort, seulement ce n’est pas si nouveau. Un métavers, c’est tout simplement un monde, un univers numérique qui est régi par ses propres règles. Les plus anciens d’entre nous se rappellent sûrement de Second Life, un monde où il est possible de faire des choses de la vraie vie comme voir ses amis, confectionner des vêtements et les vendre contre du vrai argent, acheter une maison… Bref, reproduire tout ce qui existe dans le vrai monde, mais dans un jeu vidéo aux allures de simulation de vie numérique. 👾


Si ce genre de projet n’a jamais réussi à décoller ou à perdurer dans le temps, c’est que les objets numériques créés étaient remplaçables à l’infini et qu’une économie virtuelle n’était pas possible. Avec les cryptomonnaies et les NFT, un verrou à sauter et les métavers sont de retour plus fort que jamais. Avec par exemple Axie infinity, un métaverse autour des jeux vidéos où il est possible de combattre avec ses monstres contre des adversaires pour gagner des crypto monnaies est devenu si populaire que sa valorisation à dépasser celle d’Ubisoft.  Il y a aussi l’exemple du célèbre The Sandbox, un métavers où il est possible d’acheter des parcelles de terrains pour plusieurs milliers, voire des centaines de milliers de dollars. De grandes marques comme Carrefour et Atari ont déjà posé des billes sur ces projets et y ont implanté leurs espaces virtuels qu’il est possible de visiter. Et sur lesquels il est bien entendu possible de dépenser des crypto-monnaies, elles même échangeables contre des euros ou des dollars. 💶


Pour résumer, le web 3 c’est la fin de l’anonymat et de duplicité. Tout devient traçable et de manière décentralisée, c’est-à-dire qu’aucune entité dirigée par des êtres humains ne supervise les échanges et les transactions qui s’effectuent sur les différentes blockchains. ⛓



Web 3 et Nocode : quels sont les meilleurs outils ? ⚒️

Nocode et Web 3, où en sommes- nous ? Il existe déjà des outils au croisement de ces deux technologies, en voici quelques-uns :


Nifty Generator : cet outil permet de rapidement générer une suite de NFT aléatoires dans une même collection. Il faut partager les éléments différenciant des personnages comme les chaussures, les gants, la couleur des cheveux et les vêtements. 🧢🧣🧤👗👔

Vous aurez ensuite le choix concernant le type de blockchain que vous préférez utiliser : le Solana ou l’Ethereum.


Sparkster : et si un logiciel décentralisé pouvait être construit par n'importe qui et sans connaissance en architecture de blockchain ? C'est ce que propose la plateforme Sparkster. Cet outil propose aux entreprises de créer leur propre blockchain et de traiter des dizaines de millions de transactions par seconde. 📈


Voltuswave : cette plateforme permet de construire des applications pour smartphone et des webapp en Nocode avec la possibilité d’intégrer une technologie blockchain. Les cas d’usages sont nombreux, comme par exemple la possibilité de créer une marketplace de vente de NFT. 💰


Ezcode : Ce plugin Bubble.io permet à votre app d’interagir avec les Smart Contracts, de construire sa propre application de farming crypto ou de constituer une marketplace NFT. On apprécie particulièrement la connexion avec Metamask qui est certainement le wallet le plus populaire et le plus utilisé par la communauté crypto. 🦊

A lire sur le même sujet

No items found.