EN
Prendre un RDV
audio logo
< Retour au blog

Trouver le bon développeur pour créer une application

Vous souhaitez développer un site web ou une application sur-mesure rapidement et vous recherchez un développeur pour vous aider à réaliser votre projet ? Avez-vous déjà pensé au développeur No code ou Low code pour remplacer le développeur traditionnel ?

En effet, l​es plate­formes No code, comme les plateformes Low code dans une certaine mesure, bouleversent l’approche traditionnelle du développement informatique. En offrant flexibilité et rapidité d’exécution, elles sont une bouffée d’oxygène pour tous ceux qui piétinent dans leurs projets. Ces alternatives au développement traditionnel sont à la fois bénéfiques aux métiers mais aussi aux Directions des Systèmes d’Information. Voyons comment, et vers quels profils de développeurs il est désormais judicieux de se tourner pour créer une application web ou mobile.

No code vs. Low code vs. Code

0,3 % de la population mondiale seulement sait coder

Réaliser un projet en s’appuyant sur de la programmation traditionnelle, c’est évidemment faire appel à des développeurs informatiques qui maîtrisent le code. Problème : seulement 0,3% de la population mondiale sait coder. Les développeurs traditionnels sont des ressources rares ; il semble donc nécessaire de les garder pour le développement de projets complexes à forte valeur ajoutée pour les entreprises (IA, biotech, AR/VR…), et donc de les libérer de certains projets qui peuvent facilement être développés en No code ou Low code. 

80 % des nouveaux produits et services seront créés en dehors de la DSI d’ici 2024

Dans sa dernière étude, Gartner révèle que 80% des nouveaux produits et services seront créés en dehors de la DSI d’ici 3 ans, c'est-à-dire par des développeurs non traditionnels. C’est ici que les plateformes de développement simplifié No code et Low code interviennent en offrant la possibilité à d’autres types développeurs - ne sachant pas forcément coder - de réaliser des projets plus rapidement et pour moins cher. Elles permettent à la fois de soulager des DSI largement engorgées, ainsi que des entités métiers en attente d’outils digitaux dont elles ont urgemment besoin.

Plateformes Low code vs. Plateformes No code

Les plateformes Low code permettent de gagner du temps de développement en évitant de reproduire de 0 le code d’une solution digitale. Elles nécessitent tout de même une couche de code (entre 20 à 30%) pour arriver au produit fini, ce qui implique de faire appel à des développeurs spécialisés en Low code. 

Les outils No code permettent de leur côté de créer des solutions digitales sans une seule ligne de code, que ce soient pour la réalisation de sites web, d’applications métiers, de landing pages, de newsletters, de chatbots, d’automatisation… 

A lire aussi 👉 La différence entre Low code et No code enfin (vraiment) expliquée

Grâce à ces plateformes de développement simplifié, la barrière technologique dans la création de logiciels est (enfin !) en train de tomber. Quant à la question de savoir à quels types de produits et services technologiques elles s'appliquent, Rajesh Kandaswamy, VP Recherche chez Gartner, répond : « Tous » !

Vers quels profils se tourner pour développer des solutions en No code / Low code ?

Contrairement au code qui demande plusieurs années d’apprentissage (généralement entre 3 à 5 ans) avant d’être maîtrisé pour développer applications web ou mobile, les technologies No code et Low code offrent la possibilité de mettre les projets en production plus rapidement grâce à leurs plateformes de développement simplifié.

Les développeurs No code ou Nocode Makers

Le No code est une technologie inclusive qui permet à toute personne ayant les compétences suivantes de construire un logiciel : 

  • une capacité d’abstraction et une vision d’ensemble du projet ainsi que des cas d’usage métier ;

Cependant, il faut garder en tête que construire un logiciel reste une expertise, ainsi un bon Maker détiendra obligatoirement ces 3 compétences !

Quant à la communauté des Makers, elle est composée de différents profils et de nombreuses spécialisations. Certains sont spécialisés en design d’expériences ou d’interfaces (UX/UI) ; d’autres sont experts en automatisation, growth marketing, SEO, data, visual programming, et plus encore. 

Pour comprendre qui il est vraiment 👉 Nocode Maker, créateur des applications web et mobile de demain

Les développeurs Low code

Pour réaliser une solution en Low code, il faudra faire appel à un développeur traditionnel qui s’est spécialisé en Low code. Les profils de qualité sont ceux qui maîtrisent un stack technique spécifique (deux au maximum), c'est-à-dire une plateforme Low code spécifique. 

En plus de la maîtrise du stack technique, il ne faut pas oublier, que comme en Nocode, la gestion de projet est une des clés de la réussite du développement d’une solution digitale. Privilégiez donc les profils détenant au moins ces deux compétences : stack technique + gestion de projet associée.

Nocode Makers, comment sont-ils formés ?

La courbe d’apprentissage d’un Nocode Maker est très courte. Une formation de 3 mois suffira à rendre opérationnel un Maker en devenir.

Au cours de cet apprentissage, il aura pu :

  • développer sa capacité d’abstraction, 
  • maîtriser les bases du développement web (HTML, CSS, API…), 
  • apprendre à concevoir avec une vision produit (UX / UI, Design thinking, méthodes agiles), 
  • réaliser concrètement sites web et applications mobiles grâce à des outils Nocode tels que Webflow, Zapier, Airtable, Bubble...

Au final, qu’on parle de No code ou de Low code, la courbe d’apprentissage reste plus simple et plus rapide que pour la programmation traditionnelle - un développeur classique ne pouvant être pleinement opérationnel avant au moins de 2 ans.

Si vous êtes intéressés par un profil spécifique de Nocode Maker pour l’un de vos projets ou que vous souhaitez faire monter vos équipes en compétences, contactez-nous.

Vous souhaitez en savoir plus
sur notre programme ?

Êtes-vous prêt à devenir
Nocode Maker ?

Vous avez une idée de projet ?