EN
Prendre un RDV
audio logo

Zoom sur Claire Bretton : Marraine de la 1ère promo de l’Alegria.academy

 

A l’origine d’une solution innovante pour le eCommerce, passionnée par l’entrepreneuriat et le Nocode, Claire Bretton a été choisie pour parrainer la première promotion d’étudiant·es de l’Alegria Academy. Retour sur un parcours fulgurant.

 

Stratégie x Retail x Tech : sa règle de 3 pour entreprendre

Moins de cinq ans après l’obtention d’un diplôme d’école de commerce, Claire Bretton lance sa première startup Tech. Le déclic ? Un véritable goût pour l’entrepreneuriat ainsi que l’identification d’un besoin crucial pour les acteurs du e-commerce : la veille concurrentielle.


Ni une, ni deux, elle s’entoure de deux ingénieurs rencontrés au sein du cabinet de conseil en stratégie pour lequel elle travaille pour lancer ce projet innovant. Ayant acquis tous les trois, au cours de leur expérience de consultants, une expertise du secteur de retail et du prêt à porter, ils font le constat auprès de leurs clients, qu’il est crucial d’optimiser le processus de benchmark concurrentiel pour conserver leurs parts de marché et être réactifs face à des tendances de consommation qui évoluent vite.

 

Leur startup Daco voit le jour en 2016. Le trio se lance et allie ses forces. Anis Gandoura, ingénieur polytechnicien, se concentre sur le développement technique de la solution, tandis que Paul Mouginot, expert en data et fashion addict, met à profit ses connaissances métier. Claire se charge du développement commercial et du produit.

 

Très vite, les fondateurs décident de coupler la puissance de l’intelligence artificielle, du web scraping et de la data visualisation pour mettre au point une solution, permettant de capturer sur le web, des milliers d’images de vêtements. Les utilisateurs de la solution peuvent ainsi obtenir une vision à 360 degrés, de ce qui se vend sur les plateformes e-commerce concurrentes.

 

Moins d’un an après le lancement de Daco, Claire passe à la phase de commercialisation en allant rencontrer les acteurs du marché. Ayant déjà un produit stable technologiquement avec une base de données et des tests solides, elle ne tarde pas à conquérir de grands noms du retail.


En juillet 2018, c’est un mastodonte français de la vente e-commerce qui tombe sous le charme de Daco. A l'issue d’un programme d’incubation lancé par Station F en partenariat avec Veepee, ex Vente-Privée, les trois associés reçoivent une proposition de rachat de la part du groupe, qu’ils acceptent.

 

 

Les sagesses d’une Marraine Nocode : Code ou Nocode ?

Cette réussite entrepreneuriale, Claire la doit en partie à l’intégration du Nocode dans leurs outils de conception

En effet, en parallèle de la technologie de pointe au cœur de la solution Daco, d’autres éléments, plus visuels, doivent être créés pour finaliser le produit. Les clients ont besoin de visualiser les résultats de manière bien organisée dans des dashboards sur mesure

La conception de ces interfaces utilisateurs mobiliserait des ingénieurs durant plusieurs semaines. Claire le sait bien, les clients ne peuvent pas attendre de tels délais de développement, ils ont besoin de voir les données maintenant et en temps réel !

Elle prend alors conscience qu’elle ne pourra pas concevoir son produit fini en code, trop chronophage et ambitieux pour le besoin du marché. 

Pour pouvoir présenter rapidement à ses clients l’interface utilisateur de la solution, il faut impérativement créer plus vite ces dashboards personnalisés.

 

Elle fait alors connaissance avec le Nocode et se forme en l’espace de quelques jours sur un outil qui lui permet de les créer très rapidement. Le Nocode lui permet de concevoir elle-même les dashboards en quelques heures. En véritable booster d’agilité, le Nocode s’est avéré apporter un gain de temps considérable et leur a permis de concentrer leurs efforts sur la réelle valeur de leur produit : l’intelligence artificielle.

 


Quelques années plus tard, lors du premier confinement 2020, Claire lance, avec son mari, un projet associatif pour venir en aide aux commerçants. Sauvons nos commerces est une initiative visant à vendre des bons d’achats en ligne pour soutenir les commerces fermés. L’objectif est que les commerçants soient rémunérés en période de crise sur les produits qu’ils vendront quand leurs boutiques réouvriront. Portés et soutenus par Claire et une dizaine de développeurs bénévoles, la plateforme voit le jour.

 

Néanmoins, avec le recul Claire pense qu’elle aurait pu lancer ce projet sans avoir besoin de faire appel à des ingénieurs bénévoles, grâce à l’utilisation du Nocode. C’est pourquoi elle a aujourd’hui à cœur de faire connaître le Nocode et le démocratiser.


En tant que Marraine de la première promotion de l’Alegria Academy, son message aux étudiants est univoque : la création de solutions digitales est à la portée de tous. Inutile de se mettre des barrières comme elle a pu le faire avec Daco, en souhaitant tout développer en code « classique », le Nocode permet de tout concevoir et surtout de lancer rapidement.





Une entrepreneuse engagée : de la mode en ligne au commerce de seconde main...

Comme l’explique Claire dans le podcast d’Exitroots, sa première entreprise, Daco, a été rachetée par Veepee à la suite de leur participation au programme d’incubation. 

Un tournant inattendu alors que leur volonté originelle était de ne pas lever de fonds et de se développer de manière indépendante. La totalité de leurs recettes était initialement réinvestie dans la R&D de la solution.

Et pourtant, petit à petit, ils se sont naturellement intégrés à Veepee. Dans un premier temps, il s’agissait d’une occasion pour eux de tester leur solution sur un géant du e-commerce, puis ils ont pris conscience du potentiel de leur produit si les équipes Veepee y prenaient part. Une fois la décision prise, c’est sans aucun mal qu’ils ont intégré ce grand groupe tout en conservant leur fonctionnement et leur agilité de startup, à l’image d’une intra-entreprise.

 

Le rachat de Daco par Veepee n’a pas seulement été un accélérateur incroyable pour l’évolution de la technologie développée par la startup mais également une opportunité pour Claire Bretton de se lancer dans un nouveau challenge.

 

Après la prise de conscience de l’importance de pouvoir démocratiser la création de solutions digitales, Claire, fille d’agriculteur, se lance cette fois-ci, sur un projet autrement engagé. Elle veut une mode plus responsable et encourager une consommation fashion plus éthique. Aux côtés de Veepee, elle s’engage à développer le marché du vêtement seconde main à travers un projet “Re-Cycle”. L’objectif ? Collecter des vêtements et chaussures, peu importe leur état, les traiter en entrepôt et recycler les pièces importables.


Les tout premiers étudiant·es de l’Academy sont placé·es sous une bonne étoile. Leur Marraine a tiré des enseignements cruciaux sur les enjeux des compétences techniques : que doit-on déléguer à des développeurs professionnels ? Quelle est la valeur clef d’une solution et que devrais-je savoir faire moi-même pour aller vite ? Sa vision stratégique, son expérience entrepreneuriale et ses idées engagées seront une source d’inspiration pour ces chanceux·ses futur·es Makers !




Vous souhaitez en savoir plus
sur notre programme ?

Êtes-vous prêt à devenir
Nocode Maker ?

Vous avez une idée de projet ?

Ces articles pourraient vous plaire