EN
Prendre un RDV
audio logo

Simon Malaret | Devenir indépendant grâce au Nocode

Diplômé en Audiovisuel et Marketing, Simon, étudiant de la première promotion de l’Alegria.academy, a finalement jeté son dévolu sur le Nocode. Il effectue actuellement son alternance chez Alegria.group.

Background

À seulement 23 ans, Simon a déjà un parcours très dense – marqué par des échanges universitaires, des formations et stages divers. Sa soif d’apprendre et sa curiosité l’ont poussé à prendre un chemin atypique mais loin d’être incohérent.

Malgré un parcours scolaire brillant (bachelier - voie S - à 16 ans, après 2 classes sautées…), Simon n’avait aucun plan d’avenir professionnel. Il s’en va pour les États-Unis pour vivre une expérience à l’étranger et améliorer son anglais pour un an.

De retour de Louisiane, Simon choisit de se rapprocher de l’audiovisuel et de la création graphique à l’IUT Multimédia de Grenoble, avant d’effectuer un Master en Marketing, Communication et Publicité – dont une année à Boston University. Ces études ont été la porte d’entrée à cet univers plus tech où il a notamment pu aborder les concepts du développement web avec du HTML/CSS, JavaScript, SQL, et même du WordPress 😉.

Enfin, il finit ses études par un stage très enrichissant chez Sporttesting – startup spécialisée dans l’analyse de données au sujet de la performance sportive d’athlètes de haut niveau. Et comme dans la plupart de jeunes projets, la portée des missions est très large. Simon doit rapidement faire face aux contraintes budgétaires et de ressources humaines et prendre en main Webflow, Notion ou encore Make (ex-Integromat).

Il prend d’abord connaissance de ces outils Nocode en discutant autour de lui – notamment avec les entreprises qui l’entourent au Village, accélérateur de startups à Grenoble. Puis puise ses connaissances et compétences par ses lectures et tests d’outils qu’il découvre.

Entretien avec Simon

Pourquoi s'être tourné vers le Nocode et Alegria.academy ?

Je ne cherchais pas spécialement de formation Nocode à ce moment. Je souhaitais développer mes compétences de mon côté et éventuellement me mettre en freelance. Mais je suis tombé sur un article sur Alegria.academy – qui lançait son programme de formation sur 15 mois. Alegria semblait être la référence à ce moment. J’ai directement postulé.

Quelles sont tes Impressions sur les 3 premiers mois ?

Personnellement, mes impressions sont jusqu’à présent très positives. Premièrement, j’ai été marquée par la volonté de réfléchir vraiment à être le plus utile possible pour l’étudiant. Je trouve qu’Alegria.academy est fidèle à sa mission de faire apprendre la tech à des personnes qui n’ont pas forcément de background technique. Ce n’est pas le cas de toutes les formations.

J’ai aussi trouvé que le dispositif mis en place présentiel/distanciel était intéressant car il est pensé par rapport à la situation professionnelle actuelle.

NB : Le tronc commun de trois mois se fait sous un rythme d‘une semaine par mois en présentiel et trois semaines en distanciel.

Ces trois mois m’ont énormément fait progresser. D’ailleurs, nous avons commencé par apprendre les concepts généraux du développement web (base de données, HTML/CSS/JS par exemple) – et ce qui m’a beaucoup aidé à mieux appréhender les outils Nocode dans la suite du programme. Ça nous a permis de prendre directement de bonnes habitudes.

En parallèle, nous avons eu à réaliser plusieurs projets très concrets pour mettre en application tout ce que nous avons appris.

Quel est ton rôle aujourd'hui dans l'entreprise ?

J’ai rejoint Alegria.group pour mon alternance où j’ai – pour le moment – trois grandes missions.

  1. Je suis responsable de toute la partie automatisation pour Alegria.academy où j’utilise en permanence Make, Airtable et Webflow. Je dois m’assurer que les workflows fonctionnent bien et que les données communiquent bien entre chaque outil. Je travaille notamment sur le suivi des candidatures où chaque intéressé a son propre espace personnel de suivi.
  2. J’aide également l’équipe pédagogique à automatiser des relances pour leur faire gagner du temps et leur permettre de se concentrer sur ce qu'ils savent faire de mieux.
  3. Je travaille également pour Alegria.tech, le Studio Nocode, pour des projets Webflow.

J’en suis très heureux aujourd’hui. Alegria m’apporte beaucoup d’un point de vue sensibilité business et de la rigueur de travail pour répondre aux objectifs de l’entreprise.

What's next ?

Rester chez Alegria m’intéresse forcément. En fonction des propositions, l’idée initiale de me mettre en freelance et rejoindre Alegria.network – leur communautés de Nocode Maker – reste toujours dans le coin de ma tête !

Sur le moyen/long terme, j’aimerais beaucoup “bootstrapper” des projets.

Rencontrer des gens, voyager, travailler d’où je veux. Finalement, l’objectif est de monter en compétences pour être le plus indépendant possible.

Vous souhaitez en savoir plus
sur notre programme ?

Êtes-vous prêt à devenir
Nocode Maker ?

Vous avez une idée de projet ?

Ces articles pourraient vous plaire