EN
Prendre un RDV
audio logo

Nocode : définition, app, outils, histoire, tout savoir en 2022

Qu’est-ce que le Nocode ? Une suite d’outils ? Une méthode de développement ? Une philosophie ? Une communauté ? 

À vrai dire, c’est un peu tout ça à la fois. 

Le Nocode n’est pas une nouveauté, le concept existe depuis longtemps. Ces dernières années, la combinaison entre notre connexion omniprésente et la propension à être toujours plus productif a conduit à une digitalisation accélérée comme jamais auparavant.

Gartner a ainsi prévu que d’ici 2024, ce sont 500 millions d’applications qui devraient être créées… au minimum.

Alors pour bien comprendre le phénomène, on vous explique tout : ce qu’est le Nocode, d’où il vient et quels sont ses avantages.

Nocode : une définition et une révolution

Pour commencer, partons de la définition pour comprendre pourquoi nous parlons de « Nocode ». 

Cela vient des No Code Development Platform (NCDP), ou Plateformes de Développement Sans Code, qui permettent aux programmeurs, mais aussi aux non-programmeurs, de créer des logiciels d'application par le biais d'interfaces graphiques et de configuration, au lieu de passer par de la programmation informatique traditionnelle.

Développer un logiciel, un site internet, une application ou tout autre produit numérique via un outil Nocode qui ne requiert aucun bagage technique pour être correctement utilisé. Les formations Nocode sont accessibles à toutes et tous, et demandent un temps d’apprentissage bien moins important que la formation au code traditionnel.

Les outils sont généralement des outils fonctionnant sous le principe du Drag & Drop. C’est-à-dire, en cliquant sur des options visuelles, puis en les glissant sur un canevas.

Les avantages du Nocode 👍

Le Nocode est plus ludique que le code

Comme pour les LEGO, les développeurs Nocode, assemblent, brique par brique, avec des connecteurs logiques, un produit numérique. C’est aussi ce qui rend l’apprentissage du Nocode plus ludique que la formation au développement traditionnel. Les utilisateurs des outils Nocode se jouent continuellement des limites de ces logiciels. Ils sont perpétuellement amenés à développer leur créativité et leur logique pour construire des sites et des applications toujours qui répondent réellement à leurs besoins afin de rester concentré sur l’essentiel : la croissance de son entreprise et son propre bien être. 😇

Le Nocode est accessible à tous·tes

Comme le mentionnent les boîtes de jeu de société, le Nocode s’adresse à tous·tes de 7 à 77 ans. 

Pour commencer, aux équipes métiers, tout le monde est concerné : commerciaux, RH, DAF. Qui, en se passant de l’intermédiaire d’un développeur traditionnel, peuvent créer des solutions qui correspondent réellement à leurs besoins afin de résoudre des problématiques concrètes, auxquelles elles sont confrontées tous les jours et qui sont chronophages. ⏰

Attention, certain·es n'ont pas attendu que leurs organisations accélèrent la modernisation de leurs outils pour passer au Nocode. Comme en témoigne la tendance du « Shadow IT » qui comprend l'ensemble des usages informatiques des salariés d’une entreprise, qui échappent au contrôle de la DSI. 👮♀️

Le Nocode s’adresse aussi aux développeurs·ses, puisque les logiciels Nocode, compilent des morceaux de code et peuvent ainsi leur faciliter le travail. Il est souvent plus simple et plus rapide, de créer une fonctionnalité ou des morceaux de cette dernière, avec un outil en “Drag and Drop”, plutôt qu’en écrivant des lignes de code. 👩💻

Pour le grand public, les « Citizen Maker » sont ceux qui ont naturellement intégré le Nocode à leur quotidien. Une tranche de la population utilise des outils Nocode pour ses besoins privés, hors cadre du travail. Pour, par exemple, alléger ses tâches administratives, créer un CV en Nocode, ou créer des produits numériques pour ses loisirs. 🎳

Les grands groupes aussi passent au Nocode. Cela concerne ceux qui souhaitent devenir aussi agiles que les startups avec des solutions Nocode permettant d’itérer sans contrainte, de mieux s’organiser avec des outils comme Notion ou Airtable.

Et enfin, pour les entrepreneurs et porteurs de projets c’est une opportunité rêvée de lancer et tester rapidement. Puisque, sans intermédiaire et sans l’aide de développeurs traditionnels, chacun peut, à partir d’une idée, créer le produit numérique de ses rêves et créer son entreprise digitale, faire un POC et même un MVP. Il est juste nécessaire de se former à l’utilisation des outils. 🎓

Pour beaucoup, le Nocode représente une certaine forme de liberté, puisqu’il ne suffit que d’un ordinateur, d’un peu de débrouillardise et de beaucoup de curiosité pour se lancer. 🚀

Nocode, No code ou No-code ?

Comme il existe plusieurs manières d’appréhender le Nocode, il existe différentes façons d’écrire ce terme. Toutes les orthographes sont correctes. Pour certains c’est une habitude qui a été prise, pour d’autres c’est une question de style, alors que pour certains, c’est lié aux valeurs qu’il attachent à cette technologie.

Chez Alegria, nous avons fait le choix d’écrire Nocode pour des raisons bien particulières liées aux sujets d’inclusion et de taille que représente ce phénomène dans le marché actuel. 📈

Les fondations du Nocode

Le Nocode n’est bien évidemment pas arrivé tout seul à la place qu’il est en train de prendre. Deux révolutions ayant eu lieu ces 15 dernières années ont été des boosters indispensables :

☁️ Le Cloud qui permet d’accéder à la donnée sans limites d’espace ni de temps. La plupart des outils Nocode sont en réalité des plateformes SaaS. C'est-à-dire qu'un utilisateur peut, sans rien installer sur son ordinateur ou smartphone, accéder via une URL à un outil et en explorer les données stockées.  C’est aussi en ça, que les outils Nocode sont considérés accessibles.

🔌 Les API qui permettent la création de microservices, résolvant chacun une problématique et qui travaillent très bien ensemble. Une API peut être définie comme une serrure, permettant d’ouvrir les portes des fonctionnalités et des bases de données d’une application. La plupart des applications et sites web que vous consultez sont connectés à des API et vous ne le savez peut-être pas. L’API la plus connue étant sûrement celle de Google Map, permettant d’afficher les cartes et localisations des pages internet du monde entier.

«Comme le Cloud, le Nocode n’est pas une simple nouvelle catégorie de logiciels, mais bien une profonde révolution dans la manière de concevoir et d’interagir avec les logiciels », explique Francis Lelong.

Avant le Nocode, il y avait… le Nocode

« Ceci est une révolution ». Si le Nocode n’a pas été annoncé en grande pompe lors d’une Keynote par Steve Jobs, c’est encore une fois Apple qui bouleverse les codes du monde du numérique. HyperCard, lancé en 1987, permettait déjà de créer des applications sans aucune ligne de code sur Mac. Impossible de ne pas parler d’Excel qui fait son entrée en 1981. Dans un premier temps, seuls les milieux universitaires et les plus grandes entreprises utilisent le logiciel. Puis vient sa démocratisation au plus grand nombre, dans les années qui suivent. C’est sans doute, à l’heure actuelle, l’outil Nocode le plus utilisé de l’histoire. 🥇 

En 2003, l’information fait un bond de géant sur internet avec l’avènement de Wordpress. Les médias, mais aussi le grand public, qui sont séduit par l’outil et le nombre de sites internet explose. Aujourd'hui encore, environ 35 % des sites Web dans le monde sont alimentés par Wordpress. Enfin en 2004, Shopify est arrivé sur le marché et a permis aux commerçants de créer des boutiques en ligne plus simplement. Wordpress et Shopify ont alors ouvert la voie à une génération d'entrepreneurs qui ont imaginé et créé tous les types d'entreprises en ligne. Des blogs et des boutiques de commerce électronique de niche aux ateliers de développement de thèmes et de plugins pour Wordpress et Shopify. En 2020, avec le boom de la création des applications, la révolution Nocode s’est mise en marche. Et elle n’est pas près de s’arrêter quand on sait que 65 % de toutes les applications développées dans le monde en 2024 le seront sur des outils Nocode selon le Gartner.

Et si nous regardons un peu plus en détail l’histoire de la programmation, on voit que la technologie du Nocode s’inscrit dans une évolution logique de l’informatique.

 


Vous souhaitez en savoir plus
sur notre programme ?

Êtes-vous prêt à devenir
Nocode Maker ?

Vous avez une idée de projet ?

Ces articles pourraient vous plaire